Anonymous, un mouvement social

   Le monde entier a brutalement découvert les activistes numériques lorsque le site internet Wiki-leaks a publié 250 000 dossiers diplomatiques américains, révélant des secrets de la diplomatie américaine. C’est-à-partir de ce moment qu’est né l’hacktivisme, composé d’une nouvelle génération d’activistes, entre hackers et militants qui utilisent le réseau internet comme terrain d’action.
 
Le mouvement Anonymous  (voir l’évolution de ce mouvement depuis sa création cf. image en annexe : http://anonymoustpe.unblog.fr/annexes/ ) est un mouvement qui est de plus en plus actif, ce mouvement inspire crainte et méfiance aux plus grandes puissances, des Etats-Unis à l’Iran en passant par le Royaume-Uni, mais également aux grandes firmes multinationales par leurs actions sont diverses et polémiques.
  Aux origines de ce mouvement, il y a l’œuvre d’une poignée d’internautes, premiers utilisateurs du Web et des forums.
Il faut remonter aux premiers pas de l’informatique, en 1960, aux États-Unis, lorsque les premiers ordinateurs avec Internet ont fait leur apparition. Les machines étaient rares et donc à usage collectif. Les chercheurs et étudiants exploraient les diverses interface de ce nouvel outil en cherchant toujours plus de nouvelles façons de se connecter, de programmer ou de tester.
  On distingue très vite deux camps. Le premier, les universitaires soutenus par l’Etat américain cherchant à créer un réseau (l’ancêtre d’Internet) et le second un autre groupe de pionniers ayant une vision différente de cette découverte. Ces derniers s’appuient sur l’informatique afin de créer un nouvel espace basé sur l’autonomie et les communautés. Emporté par leurs élan de créativité, ces « explorateurs » n’ont pas fait un usage classique des machines et ont tenté de les détourner de leur fonctions premières afin de toujours créer de nouvelles choses.
Nous pouvons déjà les désigner comme « pirates ». Ainsi naissent les premiers pirates du Web, portés par la cyberculture dont Anonymous est une des formes les plus récentes. La Cyberculture est une nouvelle forme de culture anticonformiste réunissant les hommes, les machines, les techniques et méthodes afin de développer une culture idéaliste de masse, fondée sur la liberté de penser et d’expression. Les années qui suivirent cette révolution technologique, ont été marquées par le développement du piratage et c’est en 1989, que l’un des premier piratage informatisé à caractère politique a eu lieu. Deux hackers, d’origine australienne, s’étaient attaqués aux États-Unis, plus précisément au département de l’énergie de la NASA. Leurs buts étaient d’afficher un message militant contre le nucléaire,  » Worms against nuclear killers  », sur leurs écrans.
En ce même temps, divers grands groupes d’hacktivistes se forment. Nous pouvons citer en exemple le Chaos Computer Club (ou CCC), fondé en 1981. Bénéficiant d’une très forte influence, ce groupe milite à travers les frontières pour la liberté d’information et mène des missions de piratage à but politique.
   Anonymous est aussi un de ces groupes à grande influence mais la différence réside en la nature de leurs actions. En effet, celles-çi se caractérisent par une lutte accrue virtuelle contre les « cibles » désignées par les membres du mouvement. Ces cibles sont souvent choisies parce qu’elles ne respectent pas la liberté d’opinion ou d’expression. Les Anonymes les atteignent par le biais d’internet en lançant des attaques  de blocage, rendant ainsi inaccessible les sites Web des organisation en question. C’est notamment grâce cette technique que ce réseau est imprenable par les utilisateurs réguliers. De plus, l’effet de masse dû au nombre important des membres d’Anonymous à travers le monde dérange les autorités politiques et économiques. Mais lié au talent de certains hackers, cet effet de masse est le plus grand des atouts de la communauté.

Il nous faut donc définir le terme de mouvement social.

• En histoire, il est défini comme un groupe de personnes qui cherchent à modifier l’organisation de leur société en fonction de leurs idéaux. C’est le progrès social.

• En sociologie, c’est un ensemble de réseaux informels (des organisations et d’acteurs isolés) construits sur des valeurs partagées, de solidarité et qui se mobilisent au sujet d’enjeux conflictuels, en ayant recours à différentes formes de protestation.

• En politique, un mouvement social est une somme d’actions qui sont la concrétisation d’une volonté de progrès social.

Voici quelques mouvements sociaux tels que les mouvement lycéens, les mouvements pour l’environnement, ou encore les mouvements féministes. 

Anonymous, un mouvement social les-anonymous-piratent-l-otan_31334_w460

 Un mouvement social repose les mêmes principes : le principe de totalité, d’identité et d’opposition.

- Le principe de totalité : consiste à ne pas se battre uniquement pour des intérêts particuliers, mais au nom de valeurs et de principes. Les membres d’un mouvement social agissent au nom d’une cause.

- Le principe d’identité : définit le groupe en lui-même, sa composition et l’identité de ses membres.

- Le principe d’opposition : consiste à définir l’objectif poursuivi par le groupe, c’est-à-dire le but pour lequel il a été créé. Le groupe agit toujours dans un but commun, ce qui signifie que chaque individu du groupe a la volonté d’atteindre son but en matière de progrès social.

Lorsque ces trois principes sont identifiés et réunis, on peut légitimement parler d’un mouvement social. Une autre façon cette problématique est de parler de la notion de conscience collective qui unit une multitude d’individus dans la poursuite d’une même cause.

  Anonymous profite, de plus, de la concentration et de la multitude des réseaux sociaux disponibles et qui peuvent être vus par le plus de personnes possibles comme Twitter ou encore Facebook. Sachant que la page Facebook  » officielle  »  du mouvement Anonymous, se concentre plus de 800 000 utilisateurs qui sont régulièrement informés des actions et des actualités.
Cette visibilité va permettre au mouvement Anonymous de se développer, de se montrer et de mener actions et projets. Malgré cela le mouvement serait sur le déclin d’après la société Mc afee (voir article du blog, http://anonymoustpe.unblog.fr/2013/01/01/le-mouvement-anonymous-sur-le-declin/).

Comment devenir un Anonymous?

 Image de prévisualisation YouTube

D'autres nouvelles

Cercle Culturel de l'O... |
Theworldofhipsters |
Lallamoulati |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art dream and love
| Administratifservices
| Unionlocalecgtduvaldelorraine